Santé

Chute de cheveux post-partum : comment y remédier ?

Perdre ses cheveux après l’accouchement est une chose tout à fait normale. Pour cause, les hormones sont encore instables, un phénomène notamment marqué par une baisse considérable du taux d’œstrogènes. Sans parler de la fatigue qui pèse sur la jeune maman. Il n’y a aucune raison de paniquer. Quoique, quand on voit les cheveux qui se collent au peigne à chaque fois qu’on les brosse, il n’est pas toujours facile de garder son calme. Comment remédier à l’alopécie post-partum ? Nos conseils.

Limitez la chute avec des compléments alimentaires

L’alopécie post-partum après l’arrivée de bébé peut durer plusieurs semaines, assez pour vous faire perdre une bonne partie de vos cheveux. La chute, elle n’est pas toujours facile à éviter en raison du choc émotionnel et des hormones. Cependant, il est toujours possible de limiter les pertes pour garder une meilleure tête. Prendre des compléments alimentaires est pour cela une solution envisageable. En complétant les nutriments assimilés, vous fortifiez votre organisme et par la même occasion, les follicules pileux se renforcent également. L’objectif est surtout de stimuler la formation de kératine qui sert de film protecteur afin de protéger chaque pousse. Il suffit donc de choisir le bon complément alimentaire en optant essentiellement pour un produit spécialement conçu pour les cheveux comme sur https://delicure.co/products/cheveux-60-gummies-sans-sucre.

Lire également : Comment trouver une pharmacie de garde en urgence ?

Protégez vos cheveux avec des produits naturels

Il n’y a pas de solution miracle quand on veut éviter que nos cheveux ne tombent en grande quantité. Toutefois, protéger votre cuir chevelu est toujours nécessaire pour fortifier chaque pousse. On recommande principalement l’utilisation de produits naturels, sachant que la période après l’accouchement est encore délicate. Commencez par reconnaître ce dont vos cheveux ont besoin, car pour réussir le traitement, savoir trouver la bonne nutrition s’impose. Les pointes fourchues et abîmées vont sans doute tomber. Pour les cheveux restants, essayez de les protéger en utilisant des huiles végétales de coco, de ricin, d’avocat, de sapote ou encore de l’huile d’argan pour associer hydratation et nutrition. Pensez aussi à faire un bain hebdomadaire avec de l’oignon ou à utiliser de l’huile essentielle en supplément à vos soins.

Utilisez des produits capillaires antichute

Quand on est victime d’alopécie post-partum, les produits antichute sont souvent la première solution à laquelle on pense. D’ailleurs, il en existe des tas de modèles dans les rayons capillaires. On ne peut pas réellement garantir leur efficacité. Cependant, ces shampooings, lotions et crèmes antichute peuvent fournir aux cheveux un bon apport en nutriments qui pourrait répondre à la problématique. Lisez bien les notices et choisissez les bons produits en fonction de votre type de cheveux. Notez qu’une carence en nutrition peut rendre vos cheveux secs, abîmés et cassants, et lors de la période après accouchement, la fragilité de la fibre capillaire active davantage la chute. Vérifiez quand même que le produit antichute que vous allez acheter est compatible avec l’allaitement.

Avez-vous vu cela : Santé : Comment se soigner d’une gastro-entérite ?

Mangez équilibré

Une femme qui allaite peut encore être soumise à des restrictions alimentaires. Pour remédier à la perte de cheveux, l’alimentation est pourtant une condition cruciale. Mangez des aliments sains qui vous apportent plus de nutriments que de calories. Composez votre assiette avec des fruits et des légumes variés pour accumuler des vitamines. Mangez également de la viande, des haricots, des poissons et du fromage pour un bon apport en protéine. Mais quand on parle d’alimentation équilibrée, l’hydratation est aussi un point important. Les cheveux ont aussi besoin d’eau pour éviter qu’ils ne deviennent secs et difficiles à coiffer, ce qui entraîne la chute. Solutions : buvez de l’eau et utilisez de temps en temps un spray hydratant.